______________________________

DÉCOUVRIR LA MÉTHODE ACMOS

AVEC OPS FORMATION

LA MÉTHODE ACMOS A ÉTÉ CRÉÉE PAR RENÉ NACCACHIAN EN 1986

INGÉNIEUR FRANÇAIS, CHERCHEUR EN BIOPHYSIQUE ET EN BIOÉNERGÉTIQUE

Le Dr. René NACCACHIAN a commencé sa carrière professionnelle en tant qu’ingénieur CEO de la compagnie Européenne d’instrumentation d’engins JAEGER. A cause d’un accident de sport, il eut de sérieux problèmes à son genou qui ne pouvaient pas être résolus par la médecine classique.

Lors de ses nombreux voyages en Chine, il a consulté un maître de la médecine chinoise qui a considérablement amélioré l’état de son genou et qui lui a permis non seulement de marcher normalement mais aussi de retrouver son niveau au tennis, son hobby préféré.

Ensuite, il s’est enthousiasmé pour tout ce qui pouvait expliqué, de près ou de loin, l’aspect énergétique de l’Homme. Il a suivi des cours à l’Est et à l’Ouest et s’est spécialisé en médecine énergétique (MD-EM) et a obtenu son doctorat en Science (D Sc./Ph.D) et en biologie moléculaire.

Il a commencé par vérifier l’efficacité de tous les points d’acupuncture ainsi que toutes les associations des points réputés pour traiter les désordres. Ceci a permis au Dr. Naccachian de confirmer le fait que les points d’énergie sont de véritables leviers de contrôle que le corps, conduit par le cerveau, actionne toute la journée pour gérer ses différentes occupations quotidiennes, pour gérer les désordres externes et internes, les tensions locales et cosmotelluriques. Dès que le flux d’énergie dans le corps commence à être débordé, la symétrie du niveau est rompue et le champ énergétique se décale par rapport à l’axe du corps. Ceci a conduit Dr. Naccachian à développer la Méthode ACMOS ou “Analyse de Compatibilité de la Matière sur l’Organisme et sa Synergie” et ses nombreuses applications.

La méthode ACMOS a une approche particulière qui diffère considérablement de l’acupuncture orthodoxe chinoise. Son raisonnement n’est pas basé sur une base philosophique mais sur des mesures très exactes de la circulation de l’énergie ce qui donnent des moyens rapides d’identifier les blocages et indique la manière dont il faut les résoudre avec des résultats durables à la clé.

Sa recherche a permis d’établir des gammes de remèdes appelés “harmonies” pour réaliser un équilibre énergétique global en utilisant des filtres de couleurs, des huiles essentielles, des minéraux, des plantes, de l’homéopathie et des complexes quantiques.

En 2010, René Naccachian reçoit la médaille d’or de la « Société d’encouragement au progrès » pour son travail sur la méthode de bioénergie ACMOS et son développement à travers le monde.

A la page 15, on peut notamment lire :

« Votre spécialité dans la mesure scientifique et un accident de genou traité efficacement par l’acupuncture, vous incitèrent à vous lancer corps et âme dans la biologie et les médecines orientales. Doctorat en biologie moléculaire, Doctorat en sciences et en médecine énergétique. En 1985, votre société de recherche technique et scientifique en bio-énergie, SBJ international, permit de mettre au point la méthode ACMOS. Les techniques novatrices en bioénergie sont enseignées dans le cadre des centres et spécialistes ACMOS. De centaines de sites Internet (recherchés sur Google en mettant simplement «Naccachian acmos») traitent des diversités d’applications des techniques de bioénergie ACMOS : rétablissement de l’équilibre de l’homme dans son corps, dans sa nutrition et dans son environnement, physique quantique, acupuncture scientifique, régénération cellulaire optimisée, … Des centres ACMOS existent aujourd’hui dans la plupart des grands pays occidentaux, en Russie et vous êtes régulièrement invité pour des conférences en Asie d’où sont parties vos premières expériences. Pour l’importance de vos découvertes et de leurs applications dans le domaine de la santé, la S.E.P. est honorée de vous féliciter et de vous attribuer une médaille d’Or. »

LA MÉTHODE ACMOS À VU LE JOUR SUITE À UN ACCIDENT ...

La méthode ACMOS est le résultat des travaux de recherche, poursuivis depuis 1975 par Dr. René NACCACHIAN, ingénieur, chercheur en biophysique et en bioénergétique, docteur en médecine énergétique, en sciences et en biologie moléculaire, ainsi que récipiendaire de la prestigieuse médaille d’or française de la société d’encouragement au progrès.

Tout a débuté il y a vingt cinq ans environ, par un accident …

En sa qualité d’ingénieur et Conseiller du Commerce Extérieur de la France, René NACCACHIAN voyage beaucoup. C’est à l’occasion d’un de ces nombreux voyages, qu’il est victime d’un accident, qui à terme doit immobiliser l’un de ses genoux, sérieux handicap pour le fervent joueur de tennis qu’il est à cette époque. Au cours d’un voyage en Chine, il consulte un spécialiste de la Médecine Traditionnelle Chinoise qui améliore considérablement l’état de son genou, ce qui lui permet de reprendre ses tournois de tennis et de se classer ! Quelques années plus tard, c’est au tour de l’Inde et de la Médecine Ayurvédique de le passionner au point d’y puiser de nouveaux éléments d’inspiration et d’élaborer les bases de la Méthode ACMOS de Test et d’équilibre global.

Ces deux médecines millénaires, reposent sur des qualités indiscutables et surprennent aujourd’hui, par leurs résultats historiques.

UN PEU D’HISTOIRE …

Ce sont les jésuites dans ces pays au XVIème siècle qui remarquèrent que le nombre de malades par rapport à la population était 3 fois plus important dans les pays occidentaux qui pratiquèrent la médecine conventionnelle.

Dans un premier temps, René Naccachian rapproche, étudie, et synthétise tous les travaux réalisés sur le sujet par les plus éminents chercheurs et spécialistes, en s’appuyant sur des documents ramenés par les Jésuites au XVIIème siècle et rassemblés à la Bibliothèque Nationale, grande détentrice de la mémoire de la Philosophie Taoïste et de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

L’efficacité de chaque point est alors vérifiée, ainsi que l’ensemble des points réputés traiter telle ou telle perturbation. Certaines thérapies sont écartées lorsque appliquées dans le cadre de la Méthode Acmos, sur des sujets occidentaux ou vivant en Occident, elles ne donnent pas les résultats annoncés.

Puis des études et des recherches sont entreprises, basées sur les dernières connaissances scientifiques, pour comprendre le mécanisme et l’action de la stimulation énergétique par les aiguilles d’acupuncture avec pour objectif leur substitution par des procédés non-invasifs et non traumatisants.

Après dix années de travaux, les appareils émettant des impulsions vibratoires spécifiques, de très courte de durée, et reproduisant parfaitement les phénomènes de régulation énergétique étaient conçus. La Méthode ACMOS voyait le jour. Nous étions en 1986 !

POURQUOI LA MÉTHODE ACMOS REPOSE SUR LA MESURE ET L'ANALYSE DES DIFFÉRENTS CHAMPS ÉLECTROMAGNÉTIQUES ET CIRCUITS ÉNERGÉTIQUES DU CORPS ?

Chaque cellule de notre corps vibre à des fréquences précises et échange des informations par la communication de ces fréquences. C’est un principe de la médecine orientale, en particulier l’acupuncture, dans lequel l’énergie (qi – prononcé chi) s’écoule à travers et autour de votre corps le long des chemins appelés méridiens. Avec la Méthode ACMOS, plutôt que des aiguilles, un praticien a la possibilité d’utiliser des techniques et des instruments de biorésonance scientifique hautement spécialisés pour détecter et corriger les déséquilibres bioénergétiques dans le corps avec précision.

Comme une antenne, notre corps résonne avec les fréquences qui l’entourent. Ces fréquences peuvent augmenter notre vitalité ou nous affaiblir. L’objectif est de maintenir notre énergie vitale, de trouver et de soulager les blocages dans nos méridiens, de protéger notre corps contre les influences négatives et d’optimiser les capacités de régénération cellulaire.

La Méthode ACMOS est capable de détecter précisément les perturbations du corps au niveau énergétique.

En cas d’anomalie, face à une tension ou une agression, l’organisme cherche à rétablir son équilibre, en gérant la circulation de ses “circuits” ou méridiens, par blocage, par aiguillage, par ralentissement ou par accélération des courants énergétiques. Son action défensive se situe principalement au niveau des points d’acupuncture. Lorsqu’un trouble s’installe, ce sont les zones de moindre résistance que sont les points d’acupuncture et les régions faibles de l’organisme, qui vont céder les unes après les autres (comme de véritables fusibles d’un circuit électrique). Il en résulte à chaque niveau, fonction ou organe, des déséquilibres énergétiques qui peuvent se transformer en pathologie si l’équilibre global n’est pas restauré. S’il est important de ne pas interférer sur les fusibles que le corps active et désactive intentionnellement pour gérer son équilibre et maintenir la symétrie de ses champs énergétiques, il y a lieu en revanche de rétablir la fonction des fusibles que le corps n’arrive plus à gérer par lui-même : c’est ici qu’apparaît l’utilité et l’importance de la Méthode ACMOS.

Les protocoles rigoureux développés dans la thérapie d’équilibrage énergétique d’ACMOS utilisent un certain nombre d’instruments et de dispositifs sophistiqués, ainsi que d’un éventail d’huiles essentielles spécifiques, d’herbes, d’homéopathies pour libérer des blocages dans le système bioénergétique du corps.

La Méthode ACMOS repose sur la mesure et l’analyse des différents champs électromagnétiques et circuits énergétiques du corps humain. Cette mesure renseigne avec précision sur la vitalité des ensembles cellulaires qui constituent le corps. Elle permet d’identifier aux différents niveaux de l’organisme, les perturbations correspondant à de simples désordres énergétiques, ou déjà engagées dans le lésionnel.

LES BÉNÉFICES SUR LE CORPS HUMAIN 

L’objectif de la Méthode ACMOS est de rétablir les qualités énergétiques du corps et de restaurer sa propre capacité d’auto-organisation et d’adaptation afin que l’on puisse atteindre l’équilibre énergétique”. Dr. Thomas SZULC

Ces capacités innées renvoient au concept d’homéostasie, c’est-à-dire, à la capacité de notre corps à se conserver et à maintenir un état d’équilibre face aux changements. L’organisme humain est traversé par des circuits énergétiques qui dynamisent la vitalité des organes, des fonctions et des différentes régions du corps.  Pour faire face à tous les facteurs de sa vie, internes et externes, tels que : les émotions, les tensions sociales, professionnelles et environnementales, etc …, l‘être humain s’organise en permanence en activant et désactivant tout un réseau de circuits et de fusibles qui sont des méridiens et points d’acupuncture du corps humain.

La méthode ACMOS utilise les moyens scientifiques de mesure et de régulation de cette énergie avec sa propre technique pour atteindre un équilibre énergétique global de l’Homme avec son environnement. Dans le cas d’une santé optimale, quand il fait face aux agressions, le corps désactive certains fusibles et les restaure dès qu’il retourne à son état normal. Pourtant, s’il y a une accumulation de problèmes internes et externes, le corps est débordé et perd ses repères pour défendre ses régions faibles. Le corps perd beaucoup de ses repères à cause du déséquilibre énergétique dans l’environnement et ne peut donc pas s’organiser normalement.

La méthode ACMOS identifie ses manques de ressources énergétiques centripètes et ses incapacités de gestion de l’énergie centrifuge. Dans un premier temps, le protocole ACMOS assistera le corps à rétablir les harmonies manquantes dans la circulation de l’énergie, à réactiver les points de commande bloqués, et enfin à identifier et neutraliser les agressions pour assurer un équilibre global.

La méthode ACMOS sert essentiellement à maintenir l’équilibre d’une manière préventive pour mieux résister aux maladies et aux agressions de tous genres. La restauration de la capacité du corps à se gérer est atteinte par l’équilibre global bioénergétique. La méthodologie ACMOS assure une cohérence et une compatibilité de l’homme dans son corps et dans son esprit, dans sa médication, dans sa nutrition et dans son environnement.

La méthode ACMOS a donc pour objet de permettre au corps de reprendre le contrôle de ses circuits énergétiques et de rétablir suffisamment d’harmonies, pour qu’il retrouve ses extraordinaires capacités d’autogestion, d’autoréparation et d’autoguérison et ce, dès le premier bilan.

Recevez notre Newsletter

Nous vous enverrons nos derniers articles en exclusivité via notre lettre d'information mensuelle

Partagez avec vos ami(e)s

Nous aimons partager et rester en contact avec vous
sur nos réseaux sociaux

Vous avez une question ?

[email protected]
06 22 35 76 16